Katy Keene : la série dérivée de Riverdale sur Salto

katy keene-salto

Katy Keene (Lucy Hale) est une aspirante styliste qui vit à New York et travaille chez Lacys, tout en réalisant ses créations la nuit. Elle partage un appartement avec son meilleur ami, Jorge Lopez (Jonny Beauchamp), qui veut être danseur à Broadway et qui, la nuit, se transforme en drag queen Ginger Lopez.

Ils accueillent un nouveau résident, Josie McCoy (Ashleigh Murray) de Riverdale, qui veut devenir chanteuse.

Lorsque Katy perd une promotion au travail et commence à remettre en question sa relation de longue date avec KO Kelly (Zane Holtz), elle remarque qu’elle a de nouvelles opportunités alors que ses amis poursuivent leurs rêves.

Katy Keene s’inspire des bandes dessinées du personnage et se déroule dans le même univers que Rivedale et Les nouvelles aventures de Sabrina.

Les artistes

Le concept de Katy Keene est assez simple : la série suit plusieurs artistes qui tentent de vivre de leur art à New York. Katy veut être styliste mais, pour l’instant, ne peut être qu’une vendeuse très compétente dans un magasin chic ; Jorge veut danser dans des spectacles de Broadway mais finit toujours par perdre des rôles parce qu’on le juge « trop féminin » ; Josie veut enregistrer un album et est à New York à la recherche d’un contrat ; et Pepper (Julia Chan) veut ouvrir une boîte de nuit dans le style de la Factory d’Andy Warhol.

C’est une idée relativement courante, que l’on retrouve dans d’autres séries et films, et qui fonctionne à bien des égards. Il est intéressant de suivre ces jeunes gens dans leur vie d’adulte et leur carrière, et il est facile de s’identifier à une grande partie de ce qui leur arrive. Parce que la série présente plusieurs types d’artistes, aux rêves divers – bien que relativement similaires -, elle s’adresse à un large public.

Il y a aussi un grand souci de s’inscrire dans l’actualité, ainsi Katy Keene a des personnages LGBTQIA+ et même un personnage dragueur, ce qui est très rare dans les œuvres qui ne traitent pas directement de ce sujet. En outre, il fait des références à l’actualité et utilise des chansons modernes, mais même ainsi, l’attraction ne fonctionne pas.

Lucy Hale : Katy Keene

Le manque de réalisme de Katy Keene

L’un des gros problèmes est que la série n’est pas du tout réaliste. L’intrigue se déroule dans un univers non fantastique, dans une ville qui existe dans le monde réel, et l’on s’attend donc à ce qu’elle ressemble, même de façon minimale, à la réalité.

Les personnages ont une vingtaine d’années, ont peu d’expérience et s’essaient à des carrières difficiles, mais d’une manière mystérieuse, ils sont toujours reconnus et obtiennent des emplois en un clin d’œil. Katy n’obtient peut-être pas la promotion qu’elle souhaitait, mais son talent pour concevoir et coudre des vêtements est rapidement remarqué par des personnes célèbres et puissantes.

A peine arrivée à New York, Josie est découverte par Alexander Cabot (Lucien Laviscount), PDG de la maison de disques de son père, en train de chanter dans Central Park ; et Pepper conclut des marchés avec une facilité déconcertante. Seul Jorge qui est toujours refusé lors de ses auditions, mais qui a beaucoup de succès avec sa drague.

Katy Keene se déroule dans le même univers que Riverdale et The Dark World of Sabrina.

Beaucoup de voyages…

Un autre sujet qui revient dans la série sont les relations amoureuses de ses personnages et, une fois encore, tout est très idyllique et extrêmement irréaliste. Katy sort avec KO depuis des années, mais elle a des doutes sur leur relation. Dès qu’ils se séparent, Katy trouve déjà un autre intérêt romantique dès qu’elle tourne la rue et Josie non seulement trouve une carrière lorsqu’elle rencontre Alexander, mais commence aussi à sortir avec lui.

Il est évident que lorsque vous regardez une série de fiction, vous vous attendez à voir des vies qui sont meilleures que les vôtres, mais lorsqu’elles semblent complètement inaccessibles et que ce que le public voit est quelque chose auquel il ne peut en aucun cas s’identifier, cela semble presque surréaliste. Katy a de beaux vêtements, un travail cool, une vie romantique bien remplie et passe une grande partie de son temps libre à faire la fête.

L’idée est de renforcer le postulat selon lequel « New York est l’endroit où les rêves deviennent réalité », mais tout adulte vivant dans une grande ville – qu’il s’agisse de New York, de Londres ou de São Paulo – où les opportunités sont censées être nombreuses, sait que cette pensée est très innocente. Quoi qu’il en soit, même les personnes très talentueuses et chanceuses font des erreurs et échouent parfois, ce qui ne semble jamais arriver ici.

Katy Keene a des intrigues extrêmement irréalistes

Katy Keene avec ses personnages qui s’entendent toujours et ses plans qui n’échouent jamais, ressemble à un mélange de Sex and The City et d’Emily à Paris, ce qui ne colle pas du tout.

Une série musicale

En revanche, un point qui fonctionne est le fait que la série soit musicale. Des chansons comme Million Reasons, You Can’t Hurry Love, City of Lights, Dirrty, Unbreak My Heart et Dreams font partie de la bande-son et sont interprétées par les acteurs sur scène.

Riverdale, la série jumelle de Katy Keene, n’est pas à l’origine une comédie musicale, mais elle impose sans cesse des chansons dans son intrigue et, sous prétexte de créer des épisodes musicaux, mélange complètement ses intrigues. Katy Keene, en revanche, semble avoir été conçue comme une comédie musicale et fonctionne donc mieux. Les intrigues des personnages ne semblent pas avoir été modifiées pour s’adapter à un numéro musical et, comme l’œuvre fait presque exclusivement le portrait d’artistes, ces aspects se complètent.

Jorge et Katy

La production rappelle beaucoup les trois dernières saisons de Glee, qui était également une série musicale suivant de jeunes artistes tentant de percer à New York et qui, comme Katy Keene, semblait extrêmement irréaliste. Les parties musicales, cependant, sont ce que la série offre de mieux.

Aspects techniques de Katy Keene

La série se déroule dans le même univers que Riverdale et Les nouvelles aventures de Sabrina, mais tente de maintenir un style légèrement plus réaliste. Les événements se déroulent un peu après ceux de Riverdale, et Josie, un des personnages de la deuxième série, est également un personnage ici.

C’est pourquoi la série comporte de nombreuses citations de Riverdale, qui n’ont de sens que pour ceux qui ont regardé l’original, et qui semblent forcées, comme si Josie avait besoin de nous rappeler en permanence que Katy Keene n’existe que grâce au succès de Riverdale. Certains personnages de Riverdale font également des apparitions spéciales, comme Veronica Lodge (Camila Mendes) et Kevin Keller (Casey Cott).

Il y a aussi un certain souci de s’adresser au public actuel. La série présente des personnages gays, bisexuels et drag queens, ainsi que Shangela, une ancienne candidate de RuPaul’s Drag Race, qui joue une drag queen rivale de Ginger. Bien que l’idée soit très intéressante et que la représentation soit à souligner, l’histoire de George/Ginger n’est pas vraiment créative et, comme le reste de la série, est stupide.

Les costumes de la série sont très bien faits.

Le gros problème est d’être trop irréaliste

Il est naturel qu’une œuvre de fiction veuille nous faire ressentir des émotions que nous ne ressentons pas normalement, mais il est également intéressant de suivre des personnages qui ont des problèmes et des défauts. Un personnage qui est toujours reconnu et obtient tout ce qu’il veut, même lorsqu’il fait des erreurs, est fatigant et fait fuir le public.

Le côté technique de Katy Keene, en revanche, est très soigné et bien fait. New York, qui est presque un personnage ici, est le cadre idéal pour l’histoire racontée, et la photographie le met bien en évidence. La vie de ses personnages est également liée spécifiquement à la ville, puisque Jorge veut être danseur à Broadway.

Les costumes sont impeccables et très bien pensés. Les vêtements ont toujours des tons forts et, bien que les autres personnages portent de beaux vêtements, le point fort est Katy, qui n’est pas seulement la protagoniste, mais qui est aussi styliste, c’est-à-dire qu’elle en sait beaucoup sur la mode. Ses costumes sont féminins et délicats et comportent toujours, au moins, quelques détails en rouge, ce qui est sa marque de fabrique.

La série offre également de bonnes performances. Lucy Hale est très bonne dans ce rôle et Jonny Beauchamp parvient à incarner à la fois Jorge et Ginger. Le personnage d’Ashleigh Murray est un peu ennuyeux, mais ce n’est pas un problème de performance et cela a beaucoup à voir avec le fait qu’elle parle toujours des intrigues de Riverdale.

Katy Keene propose une intrigue qui fait réfléchir et qui pourrait susciter la reconnaissance d’une bonne partie des jeunes adultes, mais lorsqu’elle mise sur des solutions faciles et des scénarios complètement idéalistes, elle perd toute sa grâce et devient fausse et ennuyeuse.

Julie

Julie

J'ai 35 ans et je suis une sérievore. J'adore découvrir de petites perles devant mon écran de télévision et si je peux vous les faire partager alors j'ai gagné ma journée ;)